"Cela fait partie de la beauté de toute la littérature : vous découvrez que vos désirs sont des désirs universels, que vous n'êtes pas seul et différent des autres. Vous en êtes." - Francis Scott Fitzgerald

mercredi 20 janvier 2016

A Silent Voice, T4

Auteur : Yoshitoki Oima 
Date de parution : Juillet 2015
Edition : Ki-oon
Genre : Shônen manga
Prix : 6,60

Quatrième de couverture : Si les retrouvailles de Shoko et Miyoko se passent à merveille, au grand soulagement de Shoya, les choses sont loin d'être aussi simples quand il tombe sur Naoka en pleine rue.. Alors qu'il la ramène chez elle, l'adolescente repère la jeune malentendante dans une boutique, et le premier contact se revèle plutôt explosif !
Mais pour le lycéen aussi, les choses évoluent : sans s'en rendre compte, il se constitue peu à peu un petit cercle d'amis. Hélas, lorsque la timide Shoko tente de lui déclarer sa flamme à haute voix, c'est l'échec total..

Mon avis : Super tome, encore une fois ! Yoshitoki Oima fait vraiment du bon boulot et j'adhère de plus en plus à sa plume. C'est un tome qui va mettre en avant les nouvelles amitiés qui naissent au fur et à mesure. On se demande un peu que font certains personnages parmi toute ces autres personnes mais on comprend petit à petit qu'au final, ils se ressemblent tous un peu. Mon mécontentement, encore une fois, c'est que la relation entre Shoya et Shoko n'avance toujours pas. Sachant que cette série ne contient que sept tomes, je me demande comment l'auteur va bien pouvoir introduire ce genre de relation (et, si ça se trouve, il n'a aucune envie d'approfondir cette relation! Ce qui, je l'espère, n'est pas le cas). Shoya est toujours fidèle à lui même, à la fois intriguant et mystérieux mais toujours très sensible aux paroles des autres. Le background concernant la relation entre Naoka et Shoko était très réaliste, et j'ai trouvé ça sympa de ne pas avoir enjolivé cette relation (qui ne mérite pas d'être enjolivée). J'ai de plus en plus de mal avec les anciens camarades de Shoya qui reviennent dans sa vie. 
Pour ce qui concerne la deuxième partie du tome, l'auteur nous plonge directement dans l'univers de Shoko et de sa famille. On comprend un peu mieux pourquoi sa mère peut se montrer aussi dur et on découvre un personnage vraiment attachant : la grand-mère de Shoko. On découvre aussi une nouvelle facette de Yuzuru, la petite-sœur de Shoko, que j'ai aussi trouvée très attachante. Ainsi que la relation entre Yuzuru et Shoya (que je trouve plus prononcée que celle avec Shoko, ce qui peut être dommage). 
Dans tous les cas, c'est encore un bon tome ! J'ai très hâte de lire la suite ! 

2 commentaires:

  1. Tu me donnes envie de me lancer dans cette série de mangas :) Pourtant je n'en lis jamais !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha ! Je te la recommande un milliard de fois s'il le faut, c'est une série absolument incroyable ! :)

      Supprimer