"Cela fait partie de la beauté de toute la littérature : vous découvrez que vos désirs sont des désirs universels, que vous n'êtes pas seul et différent des autres. Vous en êtes." - Francis Scott Fitzgerald

dimanche 17 janvier 2016

Harley Quinn, T1

Illustrations : Amanda Conner et Jimmy Palmiotti
Scénario : Chad Hardin
Date de parution : Juillet 2015
Edition : Urban Comics
Genre : Comics
Prix : 19,00

Quatrième de couverture : L'ancienne psychiatre Harleen Quinzel n'est pas le genre de femme à se satisfaire d'une vie convenable et tranquille. Elle fuit la routine comme la peste et cherche par tous les moyens à faire de sa vie une aventure. Sa toute fraîche installation à Coney Island est donc l'occasion rêvée d'en commencer un nouveau chapitre ! Avec son entrée fracassante dans l'équipe locale de roller derby, l'approche de la Saint-Valentin et la découverte d'un contrat mis sur sa tête, la pétillante Harley Quinn aura beaucoup à faire. 

Mon avis : Le prologue de ce comics est très original ! C'est la première fois que je vois un personnage choisir -littéralement- le dessinateur qui aura la chance de l'illustrer (parce que c'est une chance, selon elle). Ceci donne un côté hyper-réel au personnage d'Harley Quinn et j'ai vraiment apprécié découvrir en même temps qu'Harley certains illustrateurs. Ils sont tous différents et tous aussi meilleurs les uns que les autres alors ce fut un choix très compliqué pour moi, mais pas pour Harley ! Ensuite, quand on entre dans le vif du sujet, c'est très plaisant de changer d'univers et de découvrir une Harley beaucoup plus débrouillarde que ce qu'on pourrait penser. J'ai toujours adoré ce personnage qui collait les basques du Joker, mais jamais un comics ne lui avait été dédié auparavant, alors j'ai été très contente de tomber dessus en librairie ! On en apprend un peu plus sur son passé, chose que je découvrais au fil de ma lecture puisque je n'ai jamais lu quoique ce soit au sujet du passé d'Harley Quinn. Autant je maîtrisais bien ses années avec le Joker autant je ne maîtrisais pas du tout son passé. Et même si elle fait tout-de-même partie des super-vilains, j'ai été très touchée par son personnage.
C'est donc une tout autre Harley que nous découvrons avec cette interprétation, qui devra travailler pour payer le loyer de son immeuble et échapper aux brutes qui lui veulent la peau. On découvre une Harley fana des animaux et prête à tout pour les protégés, ce qui peut paraître vraiment contradictoire de l'attitude du Joker. Et c'est bien ça le problème, j'avais trop tendance à donner de l'importance à Harley qu'en fonction du Joker, ici, j'ai appris à apprécier son personnage à elle plutôt que son personnage avec lui. Aussi, sa relation avec Ivy Poison est vraiment agréable à lire ; cette relation humanise encore plus son personnage qu'on aurait tendance à croire sans sentiments. Alors que pas du tout, cette super-vilaine est bourrée de sentiments ! 
Ma seule réticence : dommage qu'on en apprenne pas un peu plus sur Ivy Poison, puisque c'est encore une fois un personnage méconnue qui mériterait je pense qu'on lui accorde un chapitre. Mais il s'agit ici d'un comics sur Harley Quinn alors bon, n'en demandons pas trop. Dans tout les cas, c'est un comic que je conseille vivement à tous les fanas de super-vilains ! 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire