"Cela fait partie de la beauté de toute la littérature : vous découvrez que vos désirs sont des désirs universels, que vous n'êtes pas seul et différent des autres. Vous en êtes." - Francis Scott Fitzgerald

jeudi 16 mars 2017

L'innocent

Auteur : Christophe Donner 
Date de parution : 2016
Edition : Grasset
Genre : Contemporain
Prix : 18

Quatrième de couverture : "Je suis sorti de la maison au petit matin, j'ai marché à grands pas sans pouvoir m'empêcher de sourire. Je venais de passer la nuit dans le lit d'une femme.. Avions-nous fait l'amour ? C'est ce qu'il me semblait puisque j'étais amoureux." 
Le problème, c'est que j'ai treize ans et qu'elle en a vingt. Les deux années qui vont suivre ne seront qu'une succession d'assauts, de flirts interrompus en tentatives de séduction, rythmées par les grèves du lycée, les fugues en Afrique ; de squat gauchiste en phalanstère psy, de famille d'adoption en troupe de théâtre de rue, je ne suis pas regardant quand j'ai quatorze ans. 
L'obsession du dépucelage le dispute à l'oscillation de mes goûts, quine sont peut-être que des faveurs, accordées à des garçons de mon âge ou à des filles qui ne ressemblent pas toutes à ma mère. Entre la guitare classique et la lutte des classes, je pose nu pour un photographe spécialisé, j'enfile le masque d'un dictateur sanguinaire. 
Je joue, en tout cas, c'est l'essentiel, je joue à tous les jeux, puisque je suis innocent de l'effet que je produit. 

Mon avis : La succession d'événements dans la vie de ce jeune Christophe m'a amusée, émue mais surtout étonnée. La façon dont Christophe vit son adolescence est quelque chose qui m'est complètement inconnu parce que c'est pas la façon dont j'ai vécue la mienne et je trouve ça étonnant que la sienne puisse être aussi violente. J'ai eu l'impression que l'adolescence a été pour lui un ascenseur émotionnel très violent, peuplé de rencontres toutes plus fracassantes les unes des autres. Sa rencontre avec la sexualité est littéralement obsessionnelle, il n'arrive plus à ne penser à autre chose qu'à ses tourments sexuels. Il bouquine et se cultive dans les revues de presses révolutionnaires, traîne avec les gamins du quartiers, fricote avec des femmes plus âgées et des garçons un peu tourmentés ; tout cela en ayant toujours l'avidité d'en avoir davantage. 
L'auteur a une manière très cru et effronté de livrer son autobiographie, il se met à nu sans aucun gêne et pudeur, il ne romance pas ses hontes et ses erreurs du passé ; et malgré toute cette franchise, je n'ai pas réussie à comprendre le sens du déroulement de l'histoire et sa signification. J'ai pas réussie à rentrer dedans (très drôle d'utiliser cette phrase après avoir lu le roman), je sais pas, je crois que je me suis perdue avec la façon très amusante qu'avait l'auteur d'alterner entre des "je" et des "Christophe" pour parler de lui à la troisième personne. 
Mais le sujet du livre est pourtant très bien respecter : on parle bien de l'évolution du corps et la découverte de la sexualité à travers les âges et les étapes. C'est très clair et dès le premier chapitre, on peut dire que l'auteur nous plante dans le décor. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire